︎




Edition intime

2017


Microédition de 20 exemplaires
18x22 cm
Papiers variés


Épuisé
 ☞ Accéder aux archives 



Edition intime réunit des morceaux choisis dans les carnets de cinq jeunes femmes : Anne-Laure Berteau, Hélène Bougy, Alma Charry, Jeanne Desoubeaux et Cloé Lastère.
Écrits entre l’âge de 14 et 25 ans, ils prennent une multitude de formes : poésie, journal intime adolescent, liste, compte-rendu de rêves, chansons, fragments, notes de téléphone.
À ces textes s’ajoutent le travail photographique de Manon Lorcet. Edition intime ne comporte pas de reliure, il appartient au lecteur d'achever le livre en choisissant son contenu.




Microédition de 20 exemplaires
18x22 cm
Papiers variés




Edition intime est livré en morceaux. Vous recevez par la poste une enveloppe contenant un ensemble de feuillets imprimés, une première et une quatrième de couverture, une aiguille et du fil.

Les feuilles volantes vous permettent de parcourir les textes à votre manière. Ils sont maintenant tout à vous. Deux types d’action émergent alors : assembler (vous rassemblez, ordonnez les pages entres elles) ou séparer (vous soustrayez, vous brûlez une page, en accrochez une autre au mur).

Vous composez.
Vous laissez une trace qui n’est pas une déchirure ou bien une rature sur un manuscrit. Vous n’abimez pas un livre puisque la forme émerge avec vous, et ainsi faites émerger un sens unique. Vous opérez une trace additive plutôt que soustractive :

Vous faites le livre.

Vous faites ce que vous voulez. Vous pouvez ajouter vos propres feuillets, vos illustrations. Vous pouvez choisir d’inclure toutes les pages fournies ou seulement deux. Quand vous êtes prêts, vous reliez l’ensemble grâce au lien fourni et aux perforations prévues à cet effet.







Le travail de Manon Lorcet vient s’intercaler entre les feuillets d’Edition intime.

Il s’agit d’une unique photo de la soeur de la photographe, fragmentée en cinq parties. Ce morcellement fait échos à la perception intime d'un moment (le regard affectueux et nostalgique que Manon Lorcet pose sur son sujet), et la trace que laise celui-ci dans la mémoire de la photographe. 


Céleste, 2016





Crédits vidéo : Hélène Bougy + Sophie Cuffia